FCPR ou Fonds Commun de Placement à Risque

 

De la famille des FPC (variante juridique d’une Sicav), Un FCP est une copropriété de valeurs mobilières qui émet des parts. Il n’a pas de personnalité morale. Chaque porteur de parts dispose d’un droit de copropriété sur les actifs du fonds, droit proportionnel au nombre de parts possédées.

Les FCPR (fonds communs de placement à risque) est un véhicule de placement conçu pour investir dans des valeurs mobilières non admises à la négociation sur un marché réglementé français ou étranger ou de parts de sociétés à responsabilité limitée., et ce au minimum à 40%.

L’actif peut également, dans la limite de 15%, être constitué des avances en compte courant.(Ces avances doivent être consenties pour une durée d’au plus 3 ans).

Les parts peuvent donner lieu à des droits différents sur l’actif net (remboursement des souscriptions) ou sur les produits du fonds (distribution de revenus). Ces clauses particulières doivent figurer dans le règlement du FCPR.

Le FCPR doit recevoir l’agrément de l’AMF.

Les revenus présentent l’avantage d’être exonérés de toutes taxes (sauf prélèvements sociaux) si les fonds restent bloqués au moins 5 ans.(en application de l’article 150-0 A III 1. du CGI.)

La période de souscription des FCPR, correspondant à la période de levée de capitaux, est assez courte, mais les appels de fonds sont échelonnés dans le temps, au fur et à mesure des engagements financiers pris.

Cet investissement est destiné à des investisseurs avertis. Rarement proposés à un large public, l’investissement en FCPR s’adresse à des investisseurs avertis voir même uniquement à des professionnels. Il est important de conserver à l’esprit qu’un investissement en FCPR se doit de ne représenter qu’une part infime de votre patrimoine dédié au risque.

La performance est partagée entre la société de gestion et le client.

Prévu à horizon de 10 ans en général, le FCPR est un investissement considéré long terme avec un délai de blocage mais qui offre certaines fenêtres de sortie pour les souscripteurs.

Il est toutefois possible de céder des parts de FCPR en cours de vie du fonds nonobstant d’éventuels frais de sortie ou la perte d’avantages fiscaux.

Il peut parfois être de plus courte durée, souvent lorsqu’un intérêts défiscalisant y est attaché, comme l’ISF.

Un marché secondaire existe pour les souscripteurs souhaitant acquérir un FCPR déjà fermé. Les conditions varient et sont notifiées dans la notice d’information.

Lorsque les parts n’ont pas été entièrement libérées, le souscripteur et les cédants successifs (les acquéreurs qui sont eux-mêmes susceptibles de vendre de leurs parts) sont tenus solidairement du montant non libéré de celles-ci.

Ne pas oublier cependant que le risque est important.